La Maison de la Culture est fermée du vendredi 30 juin, 12h jusqu'au mardi 1er aout, 9h. Bonnes vacances !

D'une saison l'autre, revivez tous les évènements de l'année écoulée dans notre galerie photos.



Renaud Patigny/P.A. Volondat


Tarifs
entrée : 22 €
abonnement : 2 crédits

1ère partie : Les Sonates boogie
avec Pierre-Alain Volondat (piano),
Renaud Patigny (piano),
Renaud Crols (piano et violon)

2e partie : Zanzibar
avec Renaud Patigny (piano),
Kankan Bayo (percussions),
Désiré Ntemere (chant),
Geneviève Dartevelle (harmonica)




Rencontres musicales du troisième type

1ère partie 

Sur la scène, à votre gauche, Renaud Patigny, le spécialiste belge des sciences ”boogie- woogistiques”; à votre droite, Pierre-Alain Volondat, virtuose international, Premier Prix du Concours Reine Elisabeth de piano en 1983, à 20 ans; au centre, l’arbitre, à la fois pianiste et violoniste, musicien hors pair, Renaud Crols. Ensemble, ils interprètent les Sonates boogie, une série de compositions à mi-chemin entre le boogie, le ragtime et la musique classique.

Pierre-Alain Volondat a commencé sa carrière de virtuose en donnant des centaines de concerts par an avant de quitter peu à peu les feux de la rampe à la fin du siècle passé. Il est ensuite devenu professeur de piano sans rien perdre de son talent, de son originalité et de son humour décalé. Il peut jouer des grands morceaux du répertoire classique dans tous les styles et modes. Il s’amuse aussi à reproduire des jingles et des musique de séries télé. Insatiable, il a ajouté une corde à son arc en s’adonnant au boogie woogie sous la houlette de Renaud Patigny.

2e partie
Zanzibar, outre son fondateur Renaud Patigny aux claviers et au balafon, est constitué de Désiré Ntemere, chanteur burundais imprégné du rhythm’n’blues vintage façon Wilson Pickett, Otis Redding, Ray Charles..., Kankan Bayo, fabuleux percussionniste classé parmi les 5 meilleurs de Guinée et Geneviève Dartevelle, harmoniciste belge de blues très recherchée et habituée des festivals internationaux de blues aux côtés des musiciens américains. Zanzibar, c’est un joyeux voyage musical lors duquel on explorera les origines européennes et africaines des musiques afro-américaines dont le ragtime et le boogie.

En fin de soirée, tous les artistes monteront sur scène pour la jam session finale infernale où l’on découvrira un Pierre-Alain Volondat à mille lieues du personnage énigmatique du Reine Elisabeth, plongé dans de furieuses improvisations jazz et doté d’un humour irrésistible.

A voir prochainement