Mobile nav

Théâtre

Echapperons-nous?

 dès 8 ans 
 3ème à 6ème primaire 

DECEMBRE 2018
mardi 4, 10h et 14h
mercredi 5, 10h

espace théâtre
3 comédiens
jauge :220
durée 65’

Dossier pédagogique de la Cie ICI

Dossier d'accompagnement ici

Théâtre de la galafronie / écriture collective de plateau / écriture inspirée de Le Petit Chaperon Rouge et Vieux loup de Jean Debefve et Christine Horman / avec Cécilia Kankonda, Ninon Perez et Guy Rombaux / mise en scène : Fanny Lacrosse / scénographie : Guy Carbonnelle et Marianne Hansé / photo : Quentin Devillers

 

Il était une fois une porte
Une porte du bout du monde
Une porte au bout du conte

Entre plaine et forêt se tissent des liens invisibles
Semant le doute ou la révolte
réveillant les peurs et les cauchemars

Un chien, un corbeau, un chaperon sont pris dans la spirale de leur histoire
Une histoire qui tournicote
Qui s’égare et puis s’oublie
Qui s’invente à la croisée des chemins
Depuis longtemps, depuis toujours

Pour longtemps ou pour toujours ?

ON EN PARLE

Après 40 ans de spectacles, le Théâtre de la Galafronie tire sa révérence en revisitant l’histoire du petit chaperon rouge. Et elle ne pouvait rêver de plus beau point final que ce théâtre gourmand, esthétiquement élégant. Elle ne pouvait espérer plus bel adieu que ce conte psychanalytique ouvrant sur des milliers d’interprétations mais surtout sur un parfum d’émancipation, permis par un imaginaire débridé, comme autant de clins d’œil à tout ce qui a toujours animé l’histoire de la compagnie.
Il y est question d’un chien, d’un corbeau, d’un loup, d’une porte et d’une petite fille qui se rebelle contre un destin tout tracé, une enfant prisonnière de sa propre histoire. Un rideau fait de bouts de bois suffit à évoquer les mystères de la forêt. Une robe rouge bien repassée et un sweat-shirt à capuche de la même couleur évoquent tous les dilemmes de l’enfance. Avec une épure éloquente et des comédiens craquants, Echapperons-nous ? soulève des tas de questions sur la peur, la responsabilité et cette noirceur qui se tapit en chacun de nous.
Catherine Makereel, Le Soir

Inspiré dans son écriture, enfiévré et saisissant par son jeu, captivant de bout en bout, cette ultime création se promène à la lisière de nos imaginaires.Cali Kroonen

Soignée jusqu’au bout des branches de la forêt lointaine, la scénographie emporte l’enfant dans l’atmosphère du conte, lui faisant presque oublier qu’il est au théâtre.
Laurence Bertels, La Libre Belgique

Echapperons-nous ? - Théâtre de Galafronie from Théâtre de Galafronie on Vimeo.